La super lune, lune bleue…beaucoup de qualificatif pour ce moment particulier, deux pleines lunes sur le même mois, la lune très proche de la terre et une éclipse de lune …

C’est une combinaison de phénomènes extrêmement rare. Mercredi 31 janvier, une « super Lune », une « Lune bleue » et une éclipse lunaire se combineront. Une conjonction associée à l’astre sélène qui, comme le rapporte Sciences et Avenir, n’a pas eu lieu depuis… le 31 mars 1866 ! Qu’est-ce qu’une « super Lune » ? Ce phénomène, qui survient 4 à 6 fois par an, signifie que la pleine lune coïncide avec le moment où notre satellite se situe à plus de 90% de son périgée, point de l’orbite légèrement ellipsoïdale où ce dernier se situe au plus près de la Terre.

Mais en fait ce n’est pas tout, en même temps la lune est opposée à Venus en Verseau et en carré avec Jupiter en Scorpion… Je souhaite partager avec vous ce que m’a apporté une video en anglais sur You Tube de Tom LESCHER, astrologue, sur ce sujet.

Depuis plusieurs années, l’environnement, la société dans laquelle je vis, connait des profondes mutations. Non seulement je sais que demain n’aura rien à voir avec hier, mais si je suis honnête avec moi-même, je n’ai aucune idée de ce que demain sera. 

J’ai tant bien que mal réussi à m’adapter, en tentant de rester qui j’étais, fidèle à moi-même, ou du moins ce à quoi je m’étais identifié ou que l’on m’avait qualifié : l’acrobatie de changer le moins de chose en moi, alors que rien n’est plus pareil à l’extérieur…reflet du double langage social avec des modèles consensuels figés (le salarié modèle, le bon père de famille, l’étudiant studieux, le bon chrétien, …).

head-1588413_960_720

Mais le moment arrive ou cette tension n’est plus tenable, le mensonge envers moi ne peux plus continuer. Il peut même y avoir des moments de révolte ou de colère envers moi, les autres, ou les solutions toutes faites proposées par la société

NON je ne crois plus aux mêmes valeurs qu’avant, NON le métier que je fais ne m’épanouit plus, NON cette relation ne me convient plus, NON ce groupe de musique ne me plait plus, NON à trouver le bonheur dans la consommation, NON …

Cette éclipse m’invite ou m’oblige, selon le cas, à prendre conscience de ces ‘problèmes et conflits irrésolus’ : tout ce que j’ai glissé sous le tapis, pour préserver mon confort matériel, ma sécurité émotionnelle, ma stabilité intérieure.  

Il y alors le risque d’aller trop loin dans cette prise de conscience, si l’émotion et la culpabilisation s’invitent dans le processus : isolement, honte, perte de confiance, dénigrement, remords, révolte sans alternative, destruction, violence …

Il y a aussi le risque de ne pas aller assez loin, par peur du rejet ou manque de confiance, fuir et faire comme si rien ne se passait. Car qui y a-t-il de plus angoissant de ne plus être qui on a toujours cru être…et si je devenais rien (voire moins que rien)

C’est le vécu négatif et destructeur de la période, l’enseignement constructif : la non identification, le non attachement.

Apprendre à prendre de la hauteur, du recul : devenir le témoin objectif mais bienveillant de mon vécu sans émotion, ni jugement. Simplement le plus honnêtement du monde constater ce qui est, comme s’il ne s’agissait pas de moi : discipline qui demande temps et entrainement mais qui s’avère très profitable.

Apparaissent alors tous les conditionnements auquel j’ai adhéré, toutes les attentes auxquelles j’ai répondu, toutes les limites et toutes les aspirations que je pensai être miennes. Et je constate qu’ils n’ont plus lieu d’être, que ce n’étaient que des expériences pour explorer et actualiser mon potentiel d’être.

Je pressens qu’une véritable dynamique de développement de mon individualité essentielle commence à s’enclencher. Le passé, le présent ne me servent plus de miroir pour me reconnaître, pour m’admirer ou me réprimander, mais d’état des lieux pour me révéler une nouvelle étape du chemin du MOI. Un moi unique, créatif car non identifié a des références extérieures, à la recherche d’autres MOI uniques et créatifs, germes d’un avenir à construire.

Etes vous ou allez vous prendre ce même chemin ?

La_Rebeyrolle,_(Creuse,_Fr),_sur_le_chemin_de_St.jacques

%d blogueurs aiment cette page :